Le train vient de passer à Champagne !

Hier matin, entre Pont l’Abbé et Champagne, j’ai vu passer le train… Si si, j’étais bien réveillé, je ne rêvais pas !!! Il était là, venant de ma droite et se dirigeant vers Champagne ; un wagon du train des mouettes, installé sur une semi-remorque. Je lui ai « filé l’train » pour voir où il allait. Il n’a pas tourné vers la rue de la gare mais a continué son chemin tout droit, comme sur des rails, direction St Fort.

La dernière fois qu’un Champagnais a vu passer un train à Champagne, c’était en 1932. Et oui, pour ceux qui ne le savent pas, au début du siècle dernier, un train passait à Champagne. On l’appelait le tramway des Chemins de Fer Economiques des Charentes. Les voies étaient métriques, c’est-à-dire que les rails étaient espacés d’un mètre. Le tronçon Marennes à Pont l’Abbé a été exploité de 1904 à 1932. La guerre ayant entraîné des difficultés financières, les lignes ferment les unes après les autres remplacées par le développement des automobiles et des cars.

La gare de Champagne était située à l’emplacement de l’actuel restaurant scolaire. Depuis St Jean d’Angle, la ligne longeait sur la droite, la route qui traverse les bois (la D239). En arrivant à Champagne, elle obliquait à droite, au niveau de l’école pour arriver à la gare. Elle passait ensuite l’Enet sur un pont en pierre puis longeait les mottes du Bouil pour se diriger vers Pont l’Abbé.

De Champagne, on pouvait donc aller à Saintes ou à Marennes. Le tram passait 2 fois par jour dans chaque sens. Il fallait à l’époque 3h15 pour relier Marennes à Saintes alors qu’actuellement, il faut à peine 45 minutes en voiture.

Je collectionne les cartes postales anciennes de cette ligne. Un jour, j’exposerai peut-être ma collection à Champagne si cela vous intéresse. Si par hasard, vous aviez dans vos archives ou vos vieux papiers, un ticket de passager ou tout autre document se rapportant à cette ligne de chemin de fer, pensez à moi…

Roland Clochard

Et pour le plaisir des yeux, voici les cartes postales de la gare de Champagne…

…ainsi qu’une photo prise vers 1910, sur plaque de verre par Clément Bernier. On y voit le train qui monte la côte du Bouil en direction de Pont l’Abbé avec en fond, le logis du Bouil.

Et pour finir, voici le tracé global des lignes des Secondaires Des Charentes sur la Charente Inférieure…

…et le sigle, toujours visible de nos jours, situé sur le siège social de la compagnie des CDS au début du Cours Reverseaux à Saintes (proche de l’actuelle gare routière).

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. Julien Bitaubé dit :

    Que de détails! Merci pour cet article.

  2. Michaud Dorothy dit :

    Merci Roland pour ces photos inattendues et du même coup, pour toutes ces bonnes explications. Dès que « la Covid » le voudra, tu pourras nous faire une expo sur le sujet, ce sera avec grand plaisir… Pour rappeler le temps où l’on allait moins vite mais où l’on n’avait pas besoin de masque (malgré la fumée…..) !

  3. SARAH BROUSSEAU dit :

    Merci de faire d’un simple passage une belle histoire dans le temps.

Laisser un commentaire