Musique à Champagne, épisode 1 !

Il y a quelques mois, l’ensemble de cuivres Brass en Seudre avait contacté notre Maire, Roland Clochard, pour lui proposer de venir donner un concert à Champagne en compagnie de la Chorale Jean Deré.

Et si l’ensemble avait très envie de venir jouer chez nous, c’est que l’un de ses membres fondateurs n’était autre que Monsieur Robert Fournel. Jouer ici, c’était pour les musiciens faire un geste symbolique, c’était rendre hommage à leur camarade tragiquement disparu.

Vous imaginez bien que Roland Clochard avait immédiatement accepté une telle proposition !

Voilà pourquoi, hier, dès la fin de l’après-midi, le centre bourg était ”envahi” et, déjà, s’échappaient par la porte de l’église Saint André des bribes de mélodies typiques d’instrumentistes qui s’échauffent, avant que tous les musiciens et choristes ne répètent une dernière fois, afin d’être sûrs d’être bien installés et de profiter au mieux de la belle acoustique de l’église.

Basile

Et quoi de mieux, pour se préparer que de s’isoler ?!

Petit à petit, les spectateurs — quelques 150 personnes ! – avaient pris place sur les bancs de l’église. Bref, il ne restait plus guère de sièges libres quand le concert débuta. Entre temps, une trentaine de choristes et une vingtaine d’intrumentistes s’étaient installés. Tout le monde était fin prêt.

Tutti

Le programme avait été conçu de manière, d’abord, à alterner morceaux interprétés par les cuivres et chants par la chorale (accompagnée par leur pianiste habituelle, Madame Martine Bernier) puis à faire accompagner la chorale par l’ensemble.

Précis !

Il avait aussi été élaboré de manière éclectique, afin de faire plaisir au plus large public possible, enchaînant des airs de Rossini, Mozart, Fauré, Verdi, etc. avec musiques de films (Midnight Blues1492 Conquest of Paradise…), chansons traditionnelles (KalinkaBallade Nord-irlandaise…) avec des compositions originales, œuvres d’Alain VISSAULT en personne. Il faut dire qu’il ne se contente pas de diriger Brass en Seudre, c’est aussi lui qui harmonise les morceaux mis au répertoire en fonction de la composition (variable selon les disponibilités de chacun) de son groupe.

Chef

Ainsi, le troisième morceau de la soirée, intitulé Mazurk’à Max avait-il été composé de façon à faire jouer en soliste le benjamin de Brass en Seudre, le tout jeune Maxime Latour !

Maxime

En principe, c’est Alain VISSAULT qui dirige l’ensemble Brass en Seudre, et Mme Audrey DUREDON qui dirige la chorale Jean Deré. Mais Audrey est aussi trompetiste et c’est elle qui interpréta le solo de Midnight Blues ! À d’autres moments, Alain Vissault reprenait sa trompette, voire son bugle, et c’est Audrey Duredon qui dirigeait.

Audrey trompette

Du calme !

La chef et le chœur

La chorale aussi avait choisi de mettre en valeur la soprano Isabelle Krummenacker dont, à deux reprises, la voix cristalline s’éleva sous les voûtes de l’église et émerveilla l’auditoire.

Isabelle

Le Président de l’association Brass en Seudre, Gérard Escoffier, dédia un morceau intitulé The Beatles In Concert (pot pourri de chansons des Beatles arrangé par Alain Vissault) à Robert Fournel qui «aurait adoré jouer ça».

En tous cas, tout au long de ce concert, il ne fit aucun doute que tous les musiciens et choristes étaient rassemblés pour se faire plaisir, ce qui n’est guère étonnant, finalement, quand on sait que la devise de Brass en Seudre est justement : «prendre du plaisir à jouer ensemble et le partager avec le public».

Le concert, bien entendu, se termina par un rappel et nous eûmes la chance de réécouter l’Hymne à la fraternité, d’abord composé par Alain Vissault pour Brass en Seudre puis harmonisé par lui afin que la chorale puisse se joindre aux cuivres.

Bravo ! gauche

Bravo droite

Si vous voulez en savoir plus sur l’ensemble de cuivres Brass en Seudre (ou, encore mieux, si vous avez envie d’intégrer leur groupe), une bonne adresse : celle de leur blog :

http://brass-en-seudre.over-blog.com

Quant à la chorale Jean Déré, elle rassemble des chanteurs de Saint-Nazaire-Sur-Charente et de Port-Des-Barques.

Et si vous vous demandez qui était ce fameux Jean Deré, eh bien, c’était un compositeur et organiste né en 1886 et décédé en 1970, qui possédait une maison de vacances à Port-Des-Barques et y pratiquait ses talents de chef de chœur !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Déré

 

 

Laisser un commentaire