Champagne célèbre le centenaire de la Grande Guerre

_DSC0566

1914 – 2014, un siècle de guerres et de paix.

En 1914, le monde est instable. En Europe, les antagonismes sont puissants entre les grandes nations que sont l’Allemagne, la France ou l’Angleterre.

Il aura suffit d’un attentat contre l’Archiduc d’Autriche à Sarajevo pour finir de mettre le feu aux poudres. Ce conflit aux retentissements mondiaux fera des millions de morts, de blessés et laissera les pays belligérants dans une situation économique et humaine déplorable. Cette « Grande Guerre » laissera des traces durant de nombreuses années, mais pour autant ne servira pas de leçon à nos aïeux, puisqu’un nouveau conflit réapparaîtra bientôt et donnera lieu à la « seconde guerre mondiale » entre 1939 et 1945.

Depuis ce temps, deux dates symbolisent dans notre calendrier ces conflits meurtriers, le 8 mai et le 11 novembre.

Champagne comme toutes les communes de France a payé son tribu il y a cent ans. Plusieurs de ses fils sont tombés au champ d’honneur et chaque année, hommage leur est rendu devant le monument aux morts.

En 2014, pour le centenaire du début de cette guerre, nombreux étaient les Champagnaises et les Champagnais a être présents, devant la Mairie. Conduits par le Maire, Roland Clochard et le porte-drapeau, Jean Michaud, le cortège s’est rendu au cimetière, devant le monument aux morts pour la cérémonie.

_DSC0576Le texte officiel, signé Kader Arif, Ministre délégué aux anciens combattants a été prononcé par le Maire, trois jeunes de la commune reprenant, un à un, les noms de nos disparus. Un petit souci technique rendant inopérante la sonorisation, la Marseillaise sera entonnée a cappella par l’assistance.

Une minute de silence sera respectée en mémoire de nos combattants disparus.

A la fin de cette cérémonie hommage, l’assistance a été conviée à un pot de l’amitié à la Mairie, où les conversations iront bon train jusqu’au-delà de l’heure du déjeuner.

Le Maire a rappelé, que dès vendredi et durant 3 jours, la salle du Conseil accueillera une exposition consacrée au « sac du poilu« , dont nous avons déjà parlé ici.

Cette cérémonie a, une fois encore, permis à de nombreux Champagnais de se retrouver et d’échanger. Preuve en est que lorsque l’occasion nous en est donnée, la participation est au rendez-vous.

Merci à tous.

 

Cliquez sur la première image pour ouvrir la galerie

 

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Lagarde dit :

    J’ai aimé cette Marseillaise en cœur ! Merci pour la panne…

Laisser un commentaire