Pricila, volontaire à bord de l’Hermione

_DSC0331

Pricila, jeune Champagnaise, vient de passer un mois à bord de l’Hermione.

Rappelez-vous, c’était fin septembre, Pricila embarquait sur la Frégate de la Liberté pour 30 jours de mer.

Volontaire depuis plusieurs mois, elle avait régulièrement rejoint l’Hermione à quai à Rochefort pour apprendre et devenir équipière.

Après un mois de navigation, une escale à Bordeaux, à Camaret, à Brest, après avoir traversé la Manche et flirté avec les côtes Anglaises, quel bilan notre jeune navigatrice tire-t’elle ?

J’ai rencontré ce matin à la Mairie une jeune femme rayonnante, ultra motivée et prête à repartir dès demain si cela était possible.

Elle a tout aimé !

Les réveils à 3H30 du matin, les levers et couchers de soleil au large, les dauphins qui s’invitent et accompagnent l’Hermione, le plancton fluorescent qui fait étinceler l’océan en pleine nuit…

Même les nuits dans une bannette étroite avec quelques gouttières (vite réparées), le roulis, les paquets de mer embarqués, le vent, les vêtements mouillés, n’ont pas réussi à entamer son moral.

L’équipage, les officiers, le commandant ? Tous fantastiques.

Une vraie camaraderie de marin s’est vite instaurée entre les pros, les volontaires, les aguerris et les novices.

_DSC9761De très bons souvenirs encore de l’escale à Bordeaux, de la remontée de la Gironde, de la navigation vers Brest, de la rencontre avec le gros temps, quand il faut grimper dans la mâture ferler une voile, s’abîmer les mains sur des cordages rudes et trempés.

Pendant un mois, elle a dû accumuler un grand nombre de connaissances du monde de la mer et surtout connaître et comprendre le gréement complexe de l’Hermione.

Mais les moments de plaisir et de convivialité n’ont pas manqué à bord. Excellente nourriture, douches chaudes et temps calmes pour rêver sur le pont ou bavarder entre marins.

Bref, à aucun moment Pricila ne m’a fait part d’éléments négatifs ! Il y en a sûrement eu, mais visiblement sa mémoire ne les a pas enregistrés…_DSC0326

La semaine prochaine, Pricila traversera l’Atlantique, non pas à bord de l’Hermione mais en avion. Nous ne la reverrons qu’au printemps prochain, prête à embarquer pour le « grand voyage », sur les traces du Marquis de La Fayette.

Nul doute que nous aurons encore beaucoup à raconter sur son périple à bord de la Frégate de la Liberté !

L’Hermione rejoindra son port d’attache à la mi-novembre, mais vous pouvez suivre son parcours sur le site www.marinetraffic.com ou via le blog de l’Hermione en cliquant ici.

Bon vent Pricila.

5 commentaires Ajoutez le votre

  1. Jean-Marie dit :

    Nous l’accompagnerons jusqu’au bout ! Bravo Pricila !

  2. Geneviève dit :

    Quelle belle aventure….bonne chance pour la suite!!

  3. Dorothy Michaud dit :

    Vraiment, nous sommes touchés et émerveillés du courage de Pricila. FR2 passe en ce moment à 13 h 30 une série de reportages sur l’Hermione où l’on s’aperçoit que la vie n’est pas toute simple à bord mais combien enrichissante pour tous les marins.
    Félicitations à Mr Mascaro pour son expo photos au Restaurant des Longitudes à Rochefort, sur le site même de la Corderie Royale. A ne pas rater.

  4. m0niquem dit :

    Elle est sure de faire la traversée vers Boston, maintenant ?

    1. champagne17 dit :

      Oui, elle fera bien partie de l’équipage pour le trajet aller.

Laisser un commentaire